Foutage de gueule : Lush me répond sur Twitter

En juin dernier, j’ai publié ma review du soin capillaire R&B de Lush sur mon compte Twitter. Ce soin m’avait déçue et la marque m’a alpaguée pour m’inviter à poser mes questions en message privé. Charmante attention de prime abord, entourloupe de communiquant au final.

 

Soyons bien clairs : je ne suis pas une grande fan de Lush, ni même une furibonde de la cosmétique bio. Cependant, j’ai toujours eu horreur du discours de cette marque qui se prétend naturelle et sans reproche, alors que ses produits contiennent tout un tas d’agents chimiques. Certes, certains me plaisent et je les utilise. Toutefois, je reste une consommatrice alerte et j’achète ces produits en connaissance de cause. Ce qui me gène, ce sont les milliers de personnes bernées par la communication angélique de Lush.

Avant de m’énerver, je souhaiterais revenir sur certains points positifs, histoire qu’on ne m’accuse pas de cracher dans la soupe. D’abord, je suis ravie que la marque ait ouvert le dialogue avec moi. Je trouve cette démarche honnête et louable. Ensuite, mon souci avec Lush n’est pas récent. J’ai toujours détesté leur manière de faire. Toutefois, je reconnais l’efficacité de certains de leurs produits. J’aimerais seulement qu’ils se montrent plus honnêtes. Personnellement, je me fiche un peu des agents chimiques dans certains cas. Mais je trouve malhonnête d’en utiliser et de se prétendre irréprochable ensuite.

Lire la suite de « Foutage de gueule : Lush me répond sur Twitter »

Pourquoi j’ai craqué pour la palette Naked Heat d’Urban Decay

J’étais partie pour la swatcher dès sa sortie, mercredi, dans tous les bons Sephora de France. Et puis, j’ai craqué. Je suis repartie avec. Après quelques make up, c’est officiel. La Naked heat d’Urban Decay est devenue ma nouvelle palette quotidienne.

 

Urban Decay Naked Heat

Pourtant, les choses n’auraient pas dû se passer comme ça. Appelée Heat, « chaleur » en français, cette palette décline plusieurs tons orangés. Et l’orange sur mes yeux bleus et mon teint pâle ne me convient d’ordinaire pas du tout. J’ai l’air de m’être aspergée de produit après une conjonctivite ! Je réservais donc cette couleur aux peaux plus bronzées que la mienne. De plus, la Heat d’Urban Decay contient huit fards mats pour seulement quatre irisés. Or, jusqu’ici, les mats n’ont jamais vraiment marqué sur ma peau.

Je me suis donc rendue chez Sephora par acquis de conscience, histoire de swatcher la bête. Aucun risque, de toute façon, elle n’était pas faite pour moi… Et là, ce fut le drame. Je suis tombée folle amoureuse de ses couleurs. Loin de l’orange vif de mes vieilles palettes des années 90, ses fards sont subtils et présentent un orangé imprégné de marron, doré, violet et rouge du plus bel effet. Même les mats m’ont conquise en boutique. Avant que je n’ai pu comprendre quoi que ce soit, ma carte bleue était déjà dans le PDT dans la caisse centrale.

Lire la suite de « Pourquoi j’ai craqué pour la palette Naked Heat d’Urban Decay »

J’ai testé… Le shampoing pour chevaux de Jennifer Aniston

Non, je n’ai pas fait de faute de frappe : j’ai bien écrit shampoing pour chevAUX. Si vous êtes une beauty addict ou même, si vous lisez Closer, vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène. Plébiscité par les stars, Jennifer Aniston en tête, le shampoing Mane n’tail, formulé au départ pour les équidés, a fini dans mon panier chez Monoprix. Encore un truc WTF sur mon étagère…

 

Avant que vous ne vous mettiez à hurler, ce shampoing a été reformulé spécialement pour les humains. Si l’on en était resté à la formule pour chevaux, j’aurais eu peur des problèmes de pH et j’aurais fui en courant. Pourtant, si la marque s’est mise en tête de commercialiser une version humaine, c’est parce que Jennifer Aniston, Kim Kardashian et consorts se sont mises à clamer haut et fort qu’elles se lavaient la tête avec le shampoing de Jolly Jumper. Décidément, Rachel n’en manque pas une… Bref, la version humaine peut aussi être utilisée sur les chevaux donc, à la limite, si le produit ne vous convient pas, vous pourrez toujours shampouiner de la licorne. Perso, j’ai envie de tenter sur mon chien. Mais ça, c’est une autre histoire.

Shampoing Mane n'tail chevaux

L’anecdote est amusante. Le shampoing Mane n’tail (comprenez crinière et queue) a été inventé par une famille rurale du New-Jersey, aux États-Unis. Spécialement créé pour redonner brillance et douceur au crin des chevaux pur-sang, le produit a un résultat si surprenant que bientôt, les fashionistas émettent l’envie de s’en tartiner la tignasse. D’où leur est venue cette idée ? On ne sait pas trop. Peut-être que Jennifer Aniston passe ses week-ends au champ de course entre deux tournages de comédies avec Owen Wilson. Le mystère reste entier. Quoiqu’il en soit, le shampoing Mane n’tail pour bipèdes a débarqué dans tous les bons Monoprix de France en janvier dernier. Encore sceptique, je n’ai sauté le pas que récemment.

Lire la suite de « J’ai testé… Le shampoing pour chevaux de Jennifer Aniston »

J’ai testé… L’autobronzant bio Lovea

Je suis blanche. Plus blanche que blanche. Ma peau est quasiment diaphane. Et non, je ne m’étais jamais essayée à l’autobronzant. Pourquoi ? Parce que j’aime mon teint d’albâtre. Puis, je ne suis pas douée avec ce genre de produits et je n’étais pas vraiment tentée par le bronzage chimique. Pourtant, en croisant l’autobronzant bio de Lovea chez Monoprix, je me suis dis, après tout… pourquoi pas ?

 

En ce moment, j’ai envie de changement. Mes cheveux sont déjà clairs naturellement. Et je suis passée au blond californien avec un balayage. J’ai aussi essayé le lilac, le bleu… Bref, je tente des trucs. Sauf qu’avec des cheveux bien plus clairs, j’ai forcément l’air pâlotte. Après avoir brûlé plusieurs fois au soleil, et bien je me suis décidée pour l’autobronzant. Sauf que j’avais peur des procédés chimiques contenus dans ces produits. C’est pourquoi j’ai choisi celui de Lovea certifié Eco-cert. Certes, un truc qui te fait bronzer sans soleil ne peut pas être 100% naturel. Toutefois, avec un produit bio, je me dis qu’on diminue les risques.

Autobronzant bio Lovea

Lire la suite de « J’ai testé… L’autobronzant bio Lovea »

Haul rapide de ma commande chez BeautePrivee

Depuis quelques mois, le site BeautePrivee me fait de l’œil. Inspiré de ShowroomPrive ou encore Vente-Privées, il propose des produits cosmétiques de grandes et petites marques avec des rabais d’au moins 10%. Il y a une semaine, j’ai craqué et j’ai passé commande. L’occasion de vous présenter un haul à l’ouverture du colis.

 

Je suis d’abord très contente de l’expédition. La commande a été envoyée rapidement. J’ai reçu le mail de confirmation du transporteur Colis privé jeudi et, le vendredi, le colis était déjà chez moi. Le livreur m’a même téléphonée pour me prévenir qu’il l’avait mis dans ma boîte aux lettres. Un bonheur lorsqu’on connaît les galères de Colissimo. En revanche, j’étais un peu déçue de recevoir un carton tout simple. J’aime bien les jolies boîtes et les emballages girly. Mais bon, ce n’est qu’un détail puis, pour le prix, on ne peut pas tout avoir. Ma commande comportait quatre produits, tous reçus en bon état. Je vous livre mes impressions à chaud.

 

Blush Frat boy The Balm

Lire la suite de « Haul rapide de ma commande chez BeautePrivee »

Un produit miracle pour les coups de soleil et les piqûres d’insectes : le gel d’Aloe vera

Il y a une quinzaine de jours, j’ai littéralement cramé à la piscine. Ayant la peau extrêmement fine et fragile, les après-solaires n’ont pas grand effet sur moi en cas de coup de soleil. En cherchant sur internet, j’ai appris que le gel d’Aloe vera pouvait me sauver la vie. Verdict ?

 

J’ai choisi un gel de la marque Planter’s, composé à 99,9% d’Aloe vera pure. Habituée à la cosmétique hyper girly, le packaging m’a clairement rappelé que l’on était plus dans le domaine de la parapharmacie que dans celui de la beauté. Soit. Le tube est pratique, il fait ce qu’on lui demande. Je lui reprocherai uniquement la difficulté de doser le produit. On en sort soit trop, soit pas assez. Comme je le disais plus haut, il ne s’agit pas d’un produit plaisir. Le gel transparent n’a pas d’odeur et se contente de faire son job.

Gel d'aloe vera Planter's

Lire la suite de « Un produit miracle pour les coups de soleil et les piqûres d’insectes : le gel d’Aloe vera »

Mon avis sur le soin capillaire R&B de Lush

Best-seller de la marque anglaise Lush, le soin capillaire R&B promet une odeur envoûtante et surtout, une hydratation intense pour soigner les cheveux secs. Absolument pas convaincue dans les deux cas, je ne rachèterai certainement pas ce soin.

 

Sur le papier, R&B a tout pour plaire. Sa composition, à 97% naturelle, ne contient que des bonnes choses pour les cheveux secs : lait d’avoine, beurre d’avocat et huile de noix de coco en tête. Seulement, il recèle aussi du Phénoxyéthanol, un conservateur toxique. Celui-ci se révèle facilement substituable. On se demande donc pourquoi une marque à la réputation bio et éthique continue de l’utiliser dans l’un de ses produits les plus vendus. De même pour le Benzyl alcohol, un solvant industriel, lui aussi présent dans la liste des ingrédients.

Lush R&B

Lire la suite de « Mon avis sur le soin capillaire R&B de Lush »

Un sourcil naturel en un tour de main : le Brow tamer transparent Marc Jacobs

Je ne céderai jamais, ô grand jamais à la mode du sourcil maquillé. Pourquoi ? Parce que j’ai des sourcils très noirs, longs et épais. Ajouter une couche de couleur me fait donc ressembler à une sorcière Disney. En revanche, j’ai des petits poils rebelles ici et là. De ce fait, un gel transparent était le bienvenu. Et j’ai trouvé mon bonheur chez Marc Jacobs.

 

brow-tamer-Marc-Jacobs-sourcils

Investir dans un gel à sourcils ne m’enchantait guère. En effet, je souhaitais juste faire tenir tout ça et je n’ai pas non plus de graves soucis à ce niveau là. Je souhaitais donc un bon produit, mais tout de même pas trop cher, puisque je préfère me faire plaisir avec un joli rouge à lèvres qu’avec un gel à sourcils. Les 22,50 euros du Brow tamer de Marc Jacobs me semblaient alors plutôt raisonnables. On ressent d’ailleurs ce bas coût dans le packaging, qui présente un aspect « plastique » plutôt cheap. Le tube ressemble à un mascara de supermarché. Regrettable, compte-tenu du fait que 22,50 reste un tarif, certes abordable, mais tout de même plutôt élevé.

Lire la suite de « Un sourcil naturel en un tour de main : le Brow tamer transparent Marc Jacobs »

Pourquoi j’ai mis fin à mon abonnement Birchbox

Comme vous l’avez peut-être remarqué, je ne propose plus de review de la Birchbox du mois. L’explication est très simple : je ne m’amusais plus à écrire ce genre d’articles. Puis, mon intérêt pour la box s’est atténué avec le temps. Si bien que j’ai récemment mis fin à mon abonnement. Je vous explique pourquoi.

 

Fin Birchbox
J’ai fait de la place, il était temps

L’accumulation des produits

Comme toute bonne amatrice de produits de beauté, ma salle de bains est déjà bien remplie. Et elle s’est retrouvée d’autant plus envahie avec les envois réguliers de Birchbox. Plus le temps passe, plus je peine à trouver le temps de tester les produits, puisque j’en ai déjà plein d’autres qui prennent la poussière sur mes étagères. De ce fait, j’ai récemment fait un grand tri et j’ai jeté un sac entier de soins cosmétiques soit périmés, soit entamés mais jamais terminés car décevants. Je me suis alors rendue compte que j’étais responsable d’un sacré gâchis. Surtout quand je pense aux personnes qui m’écrivent et qui, contrairement à moi, ne consacrent pas une partie de leur budget à la beauté. Elles ont d’autres priorités et ne peuvent se permettent d’être aussi superficielles que moi. Pourtant, elles me lisent et m’envient. Tandis que moi, je jette l’argent par les fenêtres en payant un abonnement mensuel pour des soins que je finis par jeter. Ce sentiment m’a fortement déplu, alors je me suis dit qu’il était temps de me débarrasser des dépenses inutiles.

Lire la suite de « Pourquoi j’ai mis fin à mon abonnement Birchbox »

À la recherche de l’eyeliner idéal

Je vis une expérience terrible depuis maintenant plus d’un an. J’ai épuisé toutes mes réserves d’Artliner de Lancôme, un excellent produit. Et depuis, je galère à trouver un eyeliner équivalent beaucoup moins cher. Je vous présente mes derniers flops en date, glanés sur les étals de The Body Shop, Sephora et Ciaté.

 

Eyeliner liquide the Body Shop

Eyeliner liquide The Body Shop

Ce produit avait tout pour me séduire : une pigmentation superbe et un embout rigide fuselé pour gérer à la fois les traits fin et les tracés plus épais. Quelle ne fut pas ma déception lorsque j’ai découvert que sa texture était bien trop liquide ! L’encre se révèle extrêmement difficile à appliquer. Bonjour les gros pâtés en cas de mauvais dosage. De plus, elle met un long moment à sécher et peut migrer si l’on clique des yeux. Une catastrophe. Pour compléter le tableau, les retouches se révèlent particulièrement désastreuse, car l’embout, très dur, vient retirer l’encre sèche au lieu d’en ajouter. Je ne recommande donc absolument pas cet eyeliner, auquel j’attribue un zéro pointé.

Eyeliner liquide The Body Shop – 11,50 euros chez The Body Shop

Lire la suite de « À la recherche de l’eyeliner idéal »