Ces 4 séries phénomènes dont je me contrefous

Il existe forcément des séries qui vous indiffèrent complètement. Celles-là même que tout le monde adule, mais dont vous ne comprenez pas l’attrait. Personnellement, quatre m’agacent particulièrement. Et je ne pigerais jamais l’engouement pour…

 

Orange is the new black

Orange is the new black

Une histoire de meufs en prison… Déjà, je m’en tamponne le coquillard, mais en plus, je n’ai pas trouvé le visionnage des deux premiers épisodes hyper agréable. Ce qui était sensé être drôle ne m’a pas fait rire et ce qui était sensé m’émouvoir ne m’a pas touchée outre mesure. Et le plus horrible, c’est que lorsque j’émets cette opinion, mon interlocuteur commence à s’étouffer dans sa propre rage. « Boueurf, mais c’est pas possible ! Comment tu fais ? Tu comprends rien ou quoi ? Tu veux que je te fouette avec une botte de poireaux ?! ENFANT DE SATAN ! » Je reconnais cependant qu’Orange is the new black jouit d’une excellente écriture et que les actrices se révèlent particulièrement charismatiques. Mais rien à faire, je n’adhère pas.

Shameless

Je préfère… Shameless US ! Certes, l’intrigue ne prend pas place en prison, sauf dans une petite partie de la saison 4, mais on reste dans le registre du drame sociétal à tendance humoristique, plus ou moins basé sur une histoire vraie. J’ai un petit peu décroché sur les dernières saisons, mais Shameless US contient tous les ingrédients qui, à mon sens, manquent à Orange is the new black. Des personnages complexes, moins caricaturaux, un humour très noir et un fatalisme grinçant.

Lire la suite de « Ces 4 séries phénomènes dont je me contrefous »

Mon avis sur le soin capillaire R&B de Lush

Best-seller de la marque anglaise Lush, le soin capillaire R&B promet une odeur envoûtante et surtout, une hydratation intense pour soigner les cheveux secs. Absolument pas convaincue dans les deux cas, je ne rachèterai certainement pas ce soin.

 

Sur le papier, R&B a tout pour plaire. Sa composition, à 97% naturelle, ne contient que des bonnes choses pour les cheveux secs : lait d’avoine, beurre d’avocat et huile de noix de coco en tête. Seulement, il recèle aussi du Phénoxyéthanol, un conservateur toxique. Celui-ci se révèle facilement substituable. On se demande donc pourquoi une marque à la réputation bio et éthique continue de l’utiliser dans l’un de ses produits les plus vendus. De même pour le Benzyl alcohol, un solvant industriel, lui aussi présent dans la liste des ingrédients.

Lush R&B

Lire la suite de « Mon avis sur le soin capillaire R&B de Lush »

Gelée éclat du jour Clarins ou le soin hydratant qui a changé ma vie

Mon plus gros problème esthétique reste ma peau mixte. Sèche sur les joues, grasse sur la zone T, elle a besoin d’être hydratée, mais il est difficile de trouver un produit qui satisfasse les deux mondes. Jusqu’à ce que la Gelée éclat du jour de Clarins entre dans ma vie.

 

Fluide activateur d'hydratation Sephora

Cet hiver, j’utilisais le Fluide activateur d’hydratation de Sephora. J’avais l’impression qu’il me convenait, car il ne bouchait pas les pores de ma zone T. En effet, quand on a la peau mixte, il est difficile de trouver une crème qui ne nous donne pas l’impression de mettre du gras sur du gras et ainsi favoriser l’arrivée de petits boutons. Il subsistait quelques impuretés sur mon visage avec ce produit Sephora. Néanmoins, c’était tout de même bien mieux que de ne pas mettre de crème du tout.

Lire la suite de « Gelée éclat du jour Clarins ou le soin hydratant qui a changé ma vie »

Trouver un maillot de bain : mon parcours du combattant

Les beaux jours sont là. Et moi, je me traîne toujours un vieux maillot de bain à fleurs tout râpé et cinq fois trop large depuis que j’ai perdu du poids. Dès janvier, j’ai essayé d’en trouver un nouveau. Gros seins et dos fin ont transformé cette quête en véritable parcours du combattant. Je vous raconte.

 

Maillot de bain
Ma vieille guenille

Il est inenvisageable pour moi de porter un maillot deux pièces. D’une part, parce que je n’ai pas le ventre plat. Beaucoup de filles sont dans le même cas et demeurent fabuleuses en bikini. Personnellement, je n’ai pas tellement envie de dévoiler mon ventre. Chacun fait ce qu’il lui plaît. De plus, j’ai deux cicatrices d’appendicite visibles au flanc gauche et sous le nombril. Et je les trouve très moches. Enfin, j’ai des seins lourds et imposants et je n’aime pas trop me promener en soutien-gorge devant la populace. C’est pourquoi je suis partie à la recherche d’un maillot une pièce.

Lire la suite de « Trouver un maillot de bain : mon parcours du combattant »

Blog en pause ! 

Girlyttude est en pause jusqu’au 7 juin inclus. Je viens de terminer mon mémoire de recherches sur les journalistes au cinéma et j’aimerais, de ce fait, pouvoir consacrer du temps au visionnage des films du Rockyrama challenge. De plus, je travaille au développement d’un site internet consacré à la gastronomie et aux sorties à Lyon.

Mais on se retrouve juste après avec grand plaisir, j’ai déjà hâte 😉

Un sourcil naturel en un tour de main : le Brow tamer transparent Marc Jacobs

Je ne céderai jamais, ô grand jamais à la mode du sourcil maquillé. Pourquoi ? Parce que j’ai des sourcils très noirs, longs et épais. Ajouter une couche de couleur me fait donc ressembler à une sorcière Disney. En revanche, j’ai des petits poils rebelles ici et là. De ce fait, un gel transparent était le bienvenu. Et j’ai trouvé mon bonheur chez Marc Jacobs.

 

brow-tamer-Marc-Jacobs-sourcils

Investir dans un gel à sourcils ne m’enchantait guère. En effet, je souhaitais juste faire tenir tout ça et je n’ai pas non plus de graves soucis à ce niveau là. Je souhaitais donc un bon produit, mais tout de même pas trop cher, puisque je préfère me faire plaisir avec un joli rouge à lèvres qu’avec un gel à sourcils. Les 22,50 euros du Brow tamer de Marc Jacobs me semblaient alors plutôt raisonnables. On ressent d’ailleurs ce bas coût dans le packaging, qui présente un aspect « plastique » plutôt cheap. Le tube ressemble à un mascara de supermarché. Regrettable, compte-tenu du fait que 22,50 reste un tarif, certes abordable, mais tout de même plutôt élevé.

Lire la suite de « Un sourcil naturel en un tour de main : le Brow tamer transparent Marc Jacobs »

Un bracelet type Fitbit vraiment pas cher : je teste le Veryfit

Vous connaissez le Fitbit ? Il s’agit d’un bracelet connecté qui permet, dans sa version la plus avancée, de mesurer votre activité physique, votre masse musculaire et votre temps de sommeil. Comme j’essaye de m’entretenir un minimum, je m’y suis intéressée. Seulement, dépenser plus de 100€ dans un équipement, alors que je ne suis pas une grande sportive, ne m’enchantait guère. Heureusement, j’ai trouvé une alternative sur Aliexpress : le Veryfit.

 

veryfit-fitbit

Comme le Fitbit, le bracelet Veryfit fonctionne en bluetooth, synchronisé avec une application mobile. Il dispose d’une très bonne autonomie (plus de deux jours sans charge) et est équipé d’un podomètre. Moins perfectionné que son célèbre homologue, il calcule simplement notre nombre de pas et traduit ce chiffre en kilomètres, temps d’activité et calories dépensées. Il peut donc se révéler très utile pour les adeptes du running. Personnellement, ce n’est pas mon cas. Il me convient pourtant parfaitement, car je voulais juste avoir un aperçu de mon activité physique en dehors de mes séances de sport et lors de mes longues promenades. De toute façon, il a beaucoup de mal à détecter les activités autres que la course et la marche. Par exemple, ma séance de fitness matinale dure 30 minutes. Or, mon Veryfit n’enregistre que 10 minutes d’activité, bien que j’ai transpiré au moins six litres d’eau.

Lire la suite de « Un bracelet type Fitbit vraiment pas cher : je teste le Veryfit »

Pourquoi j’ai mis fin à mon abonnement Birchbox

Comme vous l’avez peut-être remarqué, je ne propose plus de review de la Birchbox du mois. L’explication est très simple : je ne m’amusais plus à écrire ce genre d’articles. Puis, mon intérêt pour la box s’est atténué avec le temps. Si bien que j’ai récemment mis fin à mon abonnement. Je vous explique pourquoi.

 

Fin Birchbox
J’ai fait de la place, il était temps

L’accumulation des produits

Comme toute bonne amatrice de produits de beauté, ma salle de bains est déjà bien remplie. Et elle s’est retrouvée d’autant plus envahie avec les envois réguliers de Birchbox. Plus le temps passe, plus je peine à trouver le temps de tester les produits, puisque j’en ai déjà plein d’autres qui prennent la poussière sur mes étagères. De ce fait, j’ai récemment fait un grand tri et j’ai jeté un sac entier de soins cosmétiques soit périmés, soit entamés mais jamais terminés car décevants. Je me suis alors rendue compte que j’étais responsable d’un sacré gâchis. Surtout quand je pense aux personnes qui m’écrivent et qui, contrairement à moi, ne consacrent pas une partie de leur budget à la beauté. Elles ont d’autres priorités et ne peuvent se permettent d’être aussi superficielles que moi. Pourtant, elles me lisent et m’envient. Tandis que moi, je jette l’argent par les fenêtres en payant un abonnement mensuel pour des soins que je finis par jeter. Ce sentiment m’a fortement déplu, alors je me suis dit qu’il était temps de me débarrasser des dépenses inutiles.

Lire la suite de « Pourquoi j’ai mis fin à mon abonnement Birchbox »

Comment je me suis mise au sport

Longtemps, j’ai rêvé du ventre plat et musclé de Shakira… Comme je n’y arrivais pas, j’ai passé de longues années à faire le yo-yo. Un jour mince, l’autre pas. Il m’a fallu du temps pour réaliser que j’étais plutôt bootylicious comme Beyoncé. Mais la Bee, elle s’entraîne depuis toute petite. En témoignent ses muscles saillants et sa taille dessinée. Irréalisable. Alors, j’ai appris à m’entretenir pour maintenir un bon équilibre. Et je peux vous dire que ce n’était pas gagné. Voici mon histoire. (TOUM, TOUM !)

 

sport

J’ai fait le point

D’abord, j’en suis venue à me dire qu’il fallait que je fasse des efforts et que je me mette au sport. Et ce, alors que je n’en avais JAMAIS fait. Rien, nada. Un peu de natation et de danse peut-être, mais il y a fort longtemps. Vie parfaitement sédentaire. J’ai toujours été potelée du genre Sarah Michelle Gellar dans la première saison de Buffy contre les vampires, mais avec des jambes fines et une taille un peu marquée. Du coup, je ne suis jamais parue en surpoids, bien que je l’ai été à de nombreuses reprises. Cependant, je n’ai pas décidé de me sortir les doigts pour des raisons esthétiques. Non. En réalité, j’ai commencé à avoir mal aux genoux et parfois au dos. Rien de grave, mais ceci était dû à la charge de poids que j’imposais à mon corps faiblard, qui n’avait pas la moindre once de muscle pour supporter tout ça.

Lire la suite de « Comment je me suis mise au sport »

À la recherche de l’eyeliner idéal

Je vis une expérience terrible depuis maintenant plus d’un an. J’ai épuisé toutes mes réserves d’Artliner de Lancôme, un excellent produit. Et depuis, je galère à trouver un eyeliner équivalent beaucoup moins cher. Je vous présente mes derniers flops en date, glanés sur les étals de The Body Shop, Sephora et Ciaté.

 

Eyeliner liquide the Body Shop

Eyeliner liquide The Body Shop

Ce produit avait tout pour me séduire : une pigmentation superbe et un embout rigide fuselé pour gérer à la fois les traits fin et les tracés plus épais. Quelle ne fut pas ma déception lorsque j’ai découvert que sa texture était bien trop liquide ! L’encre se révèle extrêmement difficile à appliquer. Bonjour les gros pâtés en cas de mauvais dosage. De plus, elle met un long moment à sécher et peut migrer si l’on clique des yeux. Une catastrophe. Pour compléter le tableau, les retouches se révèlent particulièrement désastreuse, car l’embout, très dur, vient retirer l’encre sèche au lieu d’en ajouter. Je ne recommande donc absolument pas cet eyeliner, auquel j’attribue un zéro pointé.

Eyeliner liquide The Body Shop – 11,50 euros chez The Body Shop

Lire la suite de « À la recherche de l’eyeliner idéal »