Sauve tes fesses et la planète avec les culottes made in France de Leax

La marque lyonnaise Leax a lancé une campagne sur Ulule début juillet. Le but ? Financer la création d’une collection de culottes bio, respectueuses de l’environnement et 100 % made in France. J’ai rencontré le fondateur de la marque, Clément Lacour, dans son showroom du village des créateurs lyonnais.

 

Culotte Leax
Clément Lacour et Margot Bruno, chargée de communication

Depuis sa création en 2015, Leax a pour objectif de soutenir à la fois la production française et la défense de l’environnement. « Notre marque s’engage à n’utiliser que des matières naturelles ou recyclées, explique Clément Lacour. Puis, tous nos vêtements sont 100% français. Nos ateliers sont basés à Nantes et les fabricants de tissu, à Troyes et dans le Nord. » La jeune entreprise investit principalement dans la préservation des paysages montagnards. Partenaire de l’association Mountain rider, elle finance des collectes de déchets dans les massifs alpins et pyrénéens. « C’est simple : vous achetez l’un de nos T-shirts, polos, robes ou tops et nous reversons à l’association de quoi ramasser 500g de déchets en montagne. »

Seulement, un détail préoccupe le jeune entrepreneur. La production textile implique nécessairement des chutes de tissu. Chutes qui sont forcément jetées, puis incinérées. Comment une marque se revendiquant bio et éthique pourrait-elle contrer ce gâchis ? « Nous avons enquêté auprès de nos clients pour savoir quel produit leur plairait. Et plus de 45 % des femmes interrogées nous ont réclamé des culottes en coton. » Effectivement, l’article en question devient de plus en plus rare en boutique. Basique dans nos armoires d’antan, désormais insaisissable en raison de la hausse des prix du coton. Clément Lacour tient là sa bonne idée. « Une culotte, c’est petit ! On peut donc facilement réutiliser nos chutes. »

Leaks culotte
La boutique du village créateurs de Lyon

Dans les faits, seul l’intérieur de la culotte – la doublure de protection intime-, est fabriqué à partir des chutes. L’extérieur est réalisé en coton bio, toujours en France. L’intérêt ? Limiter l’impact écologique de la production. « Comme nous n’utilisons pas de produits chimiques, nos ateliers polluent peu et notre coton bio est évidemment cultivé sans pesticide, explique Clément Lacour. Par rapport à la production de matières synthétiques, nous utilisons 50 à 80 % d’eau en moins. Enfin, comme nous produisons en France, nous mobilisons peu de transports et consommons donc moins de carburant. » Toutefois, la qualité a un coût : ces culottes seront vendues entre 20 et 30 € pièce d’ici septembre, en boutique et sur internet.

Pour financer son projet, Leax a encore besoin de collecter des fonds. Des culottes sont donc disponibles en précommande à prix réduits sur Ulule. Sur l’objectif de 7500€, près de 2800 ont déjà été récoltés. Seulement, il ne reste que deux semaines à la marque pour réunir la somme escomptée. « On espère dépasser l’objectif, et c’est en bonne voie », commente le créateur. Pourquoi devrait-on craquer pour les culottes de Leax ? Déjà, parce qu’elles sont en coton, et c’est bien mieux pour notre peau et nos muqueuses. Ensuite, parce que leur teinture est certifiée Ecotest. Ce label garantit peu de rejet de teinture au lavage et certifie un risque allergène moindre. Et voilà comment tes fesses peuvent contribuer à sauver la planète 😉

 

Boutique Leax : 19, rue René Leynaud à Lyon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s