Mon séjour de rêve à l’hôtel spa Le Lyon Métropole

Beaucoup n’y pensent pas forcément, mais les sites de voyage proposent aussi des courts séjours. C’est d’ailleurs le concept de Weekendesk. Particulièrement stressée par ma recherche d’emploi, je me suis dit qu’un séjour au spa ne me ferait pas de mal. Direction donc Le Lyon Métropole.

 

Premières impressions. La bâtisse, certes moderne, paraît un peu austère. Puis, j’avais prévu de manger en ville le soir, mais je rejette immédiatement cette éventualité. Et pour cause : le Lyon Métropole s’avère quelque peu isolé, juste en bordure de Caluire-et-Cuire. On oublie cependant rapidement ces désagréments une fois entré à l’intérieur. Le décor semble vieillissant – l’aménagement date de 1984 -, cependant le confort et le luxe nous sautent immédiatement à la figure. Coiffeur, restaurant, room service, piscine paradisiaque… Aucun doute : nous sommes dans un 4 étoiles.

spa Lyon métropole

Le décor de l’hôtel, très typé eighties, me fait penser au palace de Pretty WomanRichard Gere en moins. Ma chambre, une double confort, m’a tout de suite plu. J’ai apprécié la salle de bains spacieuse et sa baignoire. Seul un problème de robinetterie m’a un peu refroidie. Le flexible de douche, en plastique, se dévissait. Impossible donc de prendre une douche à un débit correct. L’hôtel s’est cependant rattrapé avec la bouilloire électrique, présente dans toutes les chambres. Oui, quelques sachets de thé et de café soluble suffisent à mon bonheur. J’adore ces petites intentions.

Une fois installée, ni une ni deux, j’ai enfilé mon peignoir pour me diriger illico vers le spa. Là, le chemin à prendre n’est pas très clair. Et pour ne rien vous cacher, les employés ne se sont pas montrés très sympathiques. Leurs indications étaient sporadiques et j’ai clairement eu l’impression de les agacer. Quoiqu’il en soit, j’ai vite oublié tout ça devant cette magnifique piscine intérieure privée et complètement déserte. Une heure de nage sans môme qui hurle, sans connard qui m’envoie ses jambes dans le flanc, sans kéké pour plonger sur mon dos… Le bonheur !

spa Lyon métropole

J’ai également beaucoup aimé le jacuzzi. Très agréable par ces chaudes journées où la sensation de jambes lourdes me cloue parfois au lit, les pieds surélevés. Je me suis ensuite dirigée vers le parcours aquatique extérieur. Un courant léger vous guide vers différentes buses de massage dans un décor végétal des plus raffinés. Je me suis évidemment beaucoup occupée de mes jambes, mais il existe aussi un transat à bulles et une sorte de bain bouillonnant à deux intensités. Bref, j’aurais pu croupir dans ce paradis jusqu’à me dissoudre, mais j’avais encore un hammam à tester.

Et le premier contact avec le lieu ne m’a vraiment pas plu. Avant d’entrer dans la salle, on passe par les douches. Or, à mon passage, une forte odeur d’urine s’en dégageait. Comme cette odeur n’était plus présente le lendemain, je suppose avoir été victime d’un malotru fortement mal éduqué.  Et puis, le hammam est des plus agréables. Joli avec ces mosaïques pastel, hypnotique avec son plafond de leds. Je déplore uniquement le parfum de menthe, pas assez présent à mon goût. Mais je suis une extrémiste. Je fais partie de celles qui aiment sortir du hammam en sentant la menthe à plein nez.

spa Lyon métropole

J’ai terminé l’après-midi à faire bronzette au bord de la magnifique piscine extérieure. Après quelques jours de mauvais temps, son eau était glaciale. Mais bon, on ne va franchement pas s’en plaindre. Une fois sèche, direction le restaurant. Là, j’ai ouvert les réjouissances avec un breuvage maison, le Polo royal club. Un cocktail de fruits exotiques arrosé de champagne. Un délice. J’ai poursuivi avec un steak tartare accompagné de frites et d’un cœur de laitue, suivi d’une surprise au chocolat Valrhona. Un dome de mousse aux fruits rouges. Tout était merveilleusement parfait.

Enfin, l’un des charmants serveurs m’a permis d’emporter un Iced tea long island en chambre. J’ai pu le siroter dans mon bain, en regardant des vidéos retrogaming sur YouTube. Non mais, peut-on rêver soirée plus idéale ? Le rêve s’est malheureusement achevé le lendemain. Toutefois, sur une très bonne note avec un petit-déjeuner libre service royal. Bar à fruits, viennoiseries, confitures Alain Milliat… La gourmande que je suis n’a pu s’empêcher de tout goûter. Même les simples œufs brouillés bacon-saucisses m’ont paru sublimes.

spa Lyon métropole

Hormis quelques menus déboires avec le personnel du spa, le service s’est révélé à la hauteur des quatre étoiles de l’établissement. Ajoutez à cela une chambre climatisée et une literie parfaite et vous aurez le séjour rêvé pour une folie à deux ou un simple plaisir solitaire…

Séjour en chambre pour une personne à l’hôtel Lyon Métropole (85, quai Joseph Gillet à Lyon 4) – dès 119 € pour une personne (une nuit) sur Weekendesk

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s