5 versions de Last Christmas pour se coucher moins bête

En cette période de Noël, certains airs nous trottent dans la tête. Vous connaissez tous le tube de Wham. Mais si, le groupe de George Michael dans les années 80. Laaaaast Christmas, I gave you my heeeeaaaart… Oui, je sens que ça vous revient. Récemment, Ariana Grande y est allée de sa propre interprétation. Et on ne peut pas dire que la starlette fasse dans l’originalité. En effet, cette chanson a connu de multiples reprises. De la plus évidente à la plus aberrante, en voici cinq déclinaisons.

 

La version la plus cheesy par Hilary Duff

Souvenez-vous, en 2001, une blonde aux cheveux gaufrés apparaissaient sur nos écrans. Cette blonde, c’était Lizzie Mc Guire, sous les traits d’Hilary Duff. En parallèle de cette sitcom, la star de Disney Chanel a également tenté une carrière musicale. Vous connaissez peut-être son tube So yesterday, mais beaucoup ignore qu’elle a sorti un album de chansons de Noël en 2002, Santa Claus Lane. J’en ai un peu honte aujourd’hui, mais j’aimais beaucoup la reprise de Last Christmas qui y figurait. Très conventionnelle, culcul la praline au possible, il n’empêche qu’un brin de nostalgie me pousse à la réécouter en cette période de fête. Et bon, on a fait bien pire à cette chanson par la suite…

 

La version « Salon du tunning » par Cascada

Vous avez bien lu. En 2012, le groupe allemand Cascada a lui aussi sorti un album de Noël. Et ils ont pensé qu’une version dance de Last Christmas serait une bonne idée. Ils avaient tort. Le résultat est de l’ordre de l’insupportable et le clip est d’un ridicule à faire pâlir Cindy Sanders. On imagine aisément la chanteuse Natalie Horder se trémousser en mini-short et cuissardes blanches. Par contre, mettez la en col roulé devant un micro en train d’essayer de communiquer une émotion quelconque et là, tout s’effondre. Parce qu’un beat électro à trois francs cinquante n’inspire ni la magie de Noël, ni la tendresse des retrouvailles qu’évoquent les paroles.

 

La version qui n’aurait jamais dû exister par Crazy Frog

Encore pire que Cascada, la grenouille au zizi à l’air, Crazy Frog, a tenté elle aussi de percer dans le cantique de fin d’année avec une reprise de Last Christmas. Encore une fois, c’était abominable. En 2006, on était déjà plus que blasés à l’écoute des ring ding ding bim de l’amphibien. Après Axel F et Pop corn, on avait sincérement envie de dire aux producteurs : « Allez, stop. Les blagues les plus courtes sont les meilleures. » Sauf qu’ils étaient bien décidés à tirer sur la corde jusqu’au bout. Nous avons donc eu droit à cette formidable escroquerie qu’était ce Last Christmas. En effet, l’irritante créature ne chante même pas le mythique refrain. Une chanteuse anonyme s’en charge. Quelle arnaque !

 

La version punk par 3 Feet Smaller

Il existe une loi imuable selon laquelle toute chose est forcément pervertie par une version pornographique. En musique, tout hit populaire est forcément perverti par une version punk. En 1979, Sid Vicious violait avec fracas le My way de Frank Sinatra. En 2002, les Betteraves parodiait le Boys, boys, boys de Sabrina avec Pif, paf, pouf. En 2010, Opium du peuple et Didier Wampas s’en prenaient au Téléphone pleure de Claude François. Et en 2000, le groupe autrichien 3 Feet Smaller a fait entrer Last Christmas au panthéon des reprises rock’n’roll. Certes, cette revisite ne changera pas la face du punk, car elle s’avère très peu créative et même plutôt lisse. Ceci dit, elle a le mérite d’exister.

 

La version rap italien what the fuck par Manuel Aski

L’année 2016 se termine dans une douce frénésie avec cette reprise qui déchaîne les internets (ou pas). L’interprète, Manuel Aski, est un Youtubeur italien, spécialisé dans le jeu vidéo. Je suppose donc que sa version est une parodie humoristique, comme Internet, j’suis ton enfant de Mathieu Sommet ou C kom sa ki fo danser de Linksthesun. Cependant, je ne suis sûre de rien, car je ne parle pas l’idiome de Dante. Et je souhaite rester vierge de toute traduction. En effet, je préfère préserver le splendide effet what the fuck que recèle cette version. Une reprise de Last Christmas. Oui bon, ok, comme on vient de l’évoquer, ce n’est pas vraiment original. Mais une reprise rap, en ITALIEN, je suis complètement sidérée. Comme quoi, internet nous étonnera toujours.

 

En conclusion, je dirais que rien ne vaut l’original. Pas vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s