4 chansons réellement Girl power

Cet article n’évoquera ni Katy Perry ni les Spice Girls. Je ne suis pas snob, je me trémousse aussi toute nue chez moi en criant « So, tell me what you want, what you really-really want ? » Non, j’avais plutôt envie de vous présenter quelques titres un peu plus empreints de philosophie féministe. Message profond ou léger, voici quatre nanas à brancher sur vos Ipods.

 

chansons girl power

4. Donna Summer – Bad Girls (1979)

Vous n’êtes peut-être pas au courant, mais le disco des seventies était la musique des minorités exclues, communauté homosexuelle en tête. Parmi les êtres humains malvenus, on comptait (et on compte toujours) les prostitués. Dans Bad Girls, Donna Summer fait référence à la prostitution féminine. La chanson ne condamne, ni ne promeut, cette profession. Elle ne la cite même pas ouvertement. Elle signale juste à l’auditeur attentif que ces personnes existent au sein de la société, vivent et ressentent des émotions. Et ce, à une époque où la honte et l’exclusion était le seul mode de vie possible pour celles-ci. Tout ça à grands coups de « Tchouk Tchouk, haaa… BIP BIP ! »

 

chansons girl power

3. Joan Jett – Bad reputation (1981)

On a dit à la jeune Joan Jett que les filles ne devaient ni jouer de la guitare, ni hurler dans un micro. Mère bienséance en serait outrée. Qu’à cela ne tienne. À seize ans, elle prend son courage à deux mains et crée l’un des premiers groupes féminins. Les Runaways connaîtront un succès colossal en Asie et plus timide aux États Unis. Même après qu’elle ait fait ses preuves, aucune maison de disques n’accepte de produire le premier album solo de la chanteuse. Elle le sortira donc elle-même sur son propre label, Black heart records. Bad reputation évoque cette mésaventure et balance un grand crochet du droit dans la tronche de la monenclature patriarcale du rock.

 

chansons girl power

2. Hole – Miss World (1994)

Les mots ne seront jamais assez forts pour déclarer mon amour à la reine du grunge. Dans Miss World, Courtney Love s’intéresse au sort des reines de beauté, jamais admirées pour leur esprit et toujours considérées comme stupides, parce que trop préoccupées par leur image. Un casse-tête dans un monde où l’on exige des filles qu’elles soient jolies pour être prises en considération. Le titre dévoile que même la plus belle d’entre toutes n’a pas voix au chapitre et sera éternellement perçue comme une bête de foire. En bonus, je vous recommande aussi Asking for it, un hymne grunge sur le thème de la violence sexuelle banalisée.

 

chansons girl power

1. Madonna – What it feels like for a girl (2000)

Pression sociale, j’écris ton nom. Madonna met ici des mots sur la position d’infériorité dans laquelle on enferme inéluctablement les femmes. Même si elles bénéficient aujourd’hui d’un peu plus de considération, on ne les prends pas réellement au sérieux. En effet, comme le susurre Charlotte Gainsbourg dans l’introduction, un garçon qui se comporte « comme une fille » s’avère automatiquement mal perçu. Simplement parce qu’être une fille traduirait un caractère sensible, précieux et superficiel. Madonna a seize ans d’avance sur notre féminisme moderne. Dommage que lors de sa sortie en single, ce titre est paru dans une version dance infâme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s